Retard de croissance Intra utérin (RCIU)

  • Lo.

Pour celles qui me suivent depuis ma première grossesse, vous le savez, Alice, mon premier bébé à été atteinte d'un RCIU (Retard de croissance Intra Utérin) au cours de la grossesse.

A l'écho des 22SA, le gynéco nous a alerté sur le fait qu'Alice était en dessous des normes de taille et de poids pour son âge gestationnel.

En gros, le gynéco estime le poids et la taille du bébé lors d'une échographie et classe l'enfant sur une courbe de Gauss semblable à celle-ci ;

Courbe de Gauss

 

 

 

 

 

Alice, à 22sa était en-dessous du 12e percentil, c'est à dire que seulement 12% des bébés de son âge gestationnel avaient un poids inférieur ou égal au siens et que 88% des bébés avaient donc un poids plus élevé que le siens.

Dès qu'on diagnostique un potentiel RCIU, on met en place un suivi plus intense que pour une grossesse "normale" avec des échographie environs toutes les 3 semaines jusqu'à la fin de la grossesse.

A 25sa, Alice était descendue en dessous du 7e percentile, c'est à dire que 93% des bébés avaient un poids supérieur au siens.

A 28sa, 4e percentile.

Au final, à 33sa Alice était en dessous du 3e percentile, seul 3% des bébés faisait son poids, et 97% des bébés avaient un poids supérieur au siens.

Très sincèrement, c'était la panique à bord. Je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait, les médecins ont très peu de réponses concernant les retards de croissance, et dans mon cas, les examens n'ont rien révélé.

Ce qui était rassurant, c'est que mine de rien, elle continuait à prendre un peu de poids, même si c'était quelques grammes par semaines, pour les médecins, c'était l'essentiel.

On a rapidement mis en place une hospitalisation à domicile (HAD), le bébé avait besoin que je me repose un maximum, sur le coté gauche pour favoriser les échanges sanguin.

Une sage femme venait me voir chez moi de 4 à 5 fois par semaine pour faire des monitos et surveiller la fréquence cardiaque et les mouvements du bébé.

 

A 34sa, je me suis réveillée un matin en panique, je n'avais pas senti Alice depuis la veille et les heures passaient sans que le moindre mouvement ne se produise.

Vu les circonstances, je n'ai pas hésité et je me suis rendue aux urgences de la maternité ou j'étais suivie. Etant en HAD, j'étais prioritaire et je suis passée devant toute la salle d'attente, en 10mn, j'ai eu une écho !

On a découvert que je n'avais plus assez de liquide amniotique, ça expliquait que je sente moins mon bébé. Sans m'y attendre, je me suis retrouvée hospitalisée à l'hopital cette fois.

On m'avait expliqué que dans la plupart des cas de RCIU on déclenchait l'accouchement avant terme, car le bébé prendrait plus de poids à l'extérieur qu'à l'intérieur.

L'objectif des médecins et d'atteindre au moins 37sa si possible pour dépasser le seuil de prématurité. A ce terme, mon bébé était estimé à 1kg900.

Vu l'estimation du poids d'Alice, le médecin on décidé de déclencher l'accouchement dès que possible. Après des jours d'attente, dès que le service des naissances à eu une place, on m'a averti, à 37sa+4 que j'allais être déclenchée le jour même.

Finalement, nous avons eu la belle surprise de découvrir que notre bébé pesait : 2kg440 !

En revanche, Alice n'a jamais vraiment rattrapée son retard. A 18 mois, elle ne pèse que 8kg040

Dans une semaine, aura lieu l'écho T2 de bébé2. On nous a prévenu qu'il y avait des risque que lui aussi ait un retard de croissance intra utérin. Quoi qu'il en soit, nous sommes prêt !

Si vous avez des questions, ou juste envie de partager sur votre expérience, n'hésitez pas à me rejoindre sur instagram @mysweetlittlebaby2 je suis toujours ravie de discuter avec vous.

Vous n'êtes pas seuls !

 

A bientôt,

 

Lo.

Tout droit réservés My Sweet Little Baby © 2014  -  Hébergé par Overblog