La motricité libre

  • Lo.

Ces derniers temps, sur les réseaux sociaux, une voix s'élève. Quand on tend l'oreille, ou plutôt qu'on jette un coup d'oeil sur les pages des mamans écolo-bobo-physio-tendances, on retrouve souvent les mêmes termes: allaitement, portage, cododo, DME et... motricité libre.

Le concept peut sembler barbare, mais en réalité, rien de plus simple.

L'idée ?

Laisser bébé libre de ses mouvements, le laisser évoluer à son rythme en lui laissant l'espace nécessaire à son développement. Accompagner sans jamais forcer, en deux mots ; Laisser faire. 

La motricité libre

La motricité libre, ça commence dès la naissance. C'est choisir de laisser la possibilité à bébé de découvrir ses capacités, son corps et ainsi se faire sa propre image de son schéma corporel.

On oublie les présupposés du développement et les conseils de la belle-mère/voisine/grande-tante. Si bébé ne s'assoit pas seul à 6 mois : on s'en fiche ! De toute manière il trouvera bien un moyen de le faire avant ses dix-huit ans !

Et concrètement ?

Exit les heures passées dans le transat. On préfère laisser bébé sur le dos, sur une surface plane, libre de ses gestes.

on laisse bébé expérimenter.

On ne le met pas dans une position qu'il n'a pas acquis seul et dont il ne pourrait pas s'échapper.

On n'assoit pas bébé, même calé avec un coussin, ou dans une chaise haute à 90 degrés.

On ne le force pas à se mettre en position quatre pattes et on ne le tient pas pour qu'il marche.

Les bébés passent tous par des phases de développement quasi identiques que vous pouvez retrouver dans ce document.

Même si ça peut vous sembler étrange, souvent bébé peut marcher à quatre pattes avant de savoir s'assoir. (ça a été le cas pour Alice, même si tout c'est enchainé sur deux jours.)

pouvoir ainsi se développer librement permet à l'enfant d'acquérir une confiance en soi "je peux faire seul, je vois que papa/maman me fait confiance."

Si on ne doit pas assoir les bébés avant qu'ils n'en soit capable par eux même, au delà du danger que cela peut engendrer (bébé tombe et ne peux plus se redresser), de la frustration (je ne suis pas capable d'attraper les jouets autour de moi) il y de vrai risques de santé.

Avant un certain âge, la colonne vertébrale du bébé n'est pas prête à tenir la position assise (ou debout)

La motricité libre

Comment savoir si le corps de bébé est prêt ? Tout simplement en lui faisant confiance et en le laissant faire.

Ainsi, Alice n'a marché à quatre patte qu'à 9 mois, elle s'est assise à neuf mois aussi, le lendemain du quatre pattes.

Elle a marché à 16 mois, du jour au lendemain. Elle savait tenir debout sans appuie depuis trois semaines environs, et d'un seul coup, sans prévenir, le jour du nouvel an avec toute la famille autour d'elle, elle s'est lancée naturellement et à traversé le salon !

On ne l'a jamais soutenue par les bras, ni tenue par la main, et elle marche parfaitement.

Cette méthode demande avant tout de la patience, même si c'est frustrant pour nous.

Mais je pense que dans notre société de la productivité, ou tout doit aller vite, je pense que c'est un précieux cadeau que l'on peut faire aux enfants de juste... leur laisser le temps.

Lo.

Tout droit réservés My Sweet Little Baby © 2014  -  Hébergé par Overblog