Le pays des larmes, ma cinquième grossesse, ma quatrième fausse couche.

J'étais enceinte.

En fait, j'ai même été enceinte 5 fois.

J'ai 25 ans et j'ai déjà été enceinte 5 fois.

Mon problème à moi, c'est que sur 5 grossesses,je n'ai eu qu'un enfant.

Ca veut dire que globalement, je n'ai que 20% de grossesse viables.

Ca veut aussi dire que d'un point de vue statistique pour avoir deux enfants, je devrais traverser dix grossesses, perdre 8 bébés,verser des centaines de millions de larmes et avoir le coeur brisé autant de fois.

Avant Alice, j'avais fait 3 fausses couches, je me souviens avoir hurlé à plein poumons dans mon lit des jours durant pour la deuxième. J'hurlais. C'était sauvage et primitif devant l'attrocité de la situation.

La troisième quatrième grossesse démarrée, donner la mort était devenu une habitude. je me suis juste dit "pourvu que je fasse ma fausse couche avant le mariage." Mais le bébé s'est accroché, on en a bavé jusqu'au bout, retard de croissance et compagnie, mais aijourd'hui, Alice s'accroche avec ses petites mains autour de mon coups et tout va bien.

Après Alice, nous n'avons pas repris de contraception, on évitait les périodes d'ovulation, et puis avec tous les soucis qu'on avait eu on s'était dit que me bourrer d'hormones était la dernière chose à faire question de moins galérer quand on voudrait un deuxième.

Et le 21 septembre 2016, un an jour pour jour après ma dpa pour Alice, j'ai eu un test de grossesse positif.

test de grossesse clearblue, Je suis enceinte 4sa... ou du moins, je l'étais.

test de grossesse clearblue, Je suis enceinte 4sa... ou du moins, je l'étais.

Je ne sais pas pourquoi, mais au fond de moi, la malédiction fausse couche avait disparue.

Avoir mené cette grossesse à terme avait rompu le maléfice et tout ça s'en était fini.

Pourtant, cette cinquième grossesse à peine entamée toute l'angoisse m'a submergée avant même que je m'en rende compte. Les fantômes des grossesses passées m'ont assaillis et je me suis souvenu de cette saleté de malédiction.

Et ce matin, j'ai saigné.

C'est bizarre, ca fait des jours que je vérifiais, que j'attendais presque que ça arrive.

Pourtant, hier soir, j'écrivais dans mon petit-cahier-bleu-marine-à-gros-pois-dorés que je croyais en cette grossesse, que j'avais un bon pressentiment, que je voulais "lâcher du leste" et faire confiance à mon bébé,même si une petite voix au fonds de ma tête me hurlait que j'étais naive, qu'on était loin des contes de fées et qu'il fallait arrêter de croire que je pouvais être copine avec l'une des poufiasses en tutus de chez disney et que même si on était dedans, c'était encore plus flipant parce qu'à coup sur ma malédiction j'allais me la trainer jusqu'au dernier chapitre.

ma malédiction j'allais me la trainer jusqu'au dernier chapitre.

ma malédiction j'allais me la trainer jusqu'au dernier chapitre.

A l'heure qu'il est, je ne sais pas. 

Je ne sais rien. 

Et je ne suis pas sûre de vouloir savoir. 

Hier j'ai dit à une amie que j'aimerais juste oublier que je suis enceinte et me réveiller à la fin du premier trimestre. 

De toute ma vie. Jamais je ne pourrais vivre un premier trimestre de grossesse insouciante et heureuse.

Chaque jour sera un enfer et une torture sans nom. 

J'ai cette épée de Damoclès sur ma tête qui vacille sans cesse et me menace à chaque instant. 

Je suis la fille qui ne sait pas ce que c'est de tomber enceinte, juste tomber enceinte et d'avoir un bébé du premier coup. 

Pour moi il doit y avaoir plusieurs tentatives, plusieurs morts avant d'arriver à la vie. 

La seule délivrance est l'échographie des 12sa, le sacrée grall qui me libère enfin du suplice. 

Mais encore faut il que je l'atteigne. 

A l'heure qu'il est, j'ai 25 ans, je sais que je vivrai d'autres grossesses, mais je ne sais pas si j'aurais d'autre enfants. 

Et personne n'a de réponse à m'apporter, personne n'a non plus de solutions, ni de mots pour apaiser les choses. 

Le corps médical banalise, les connaissances détournent la têtes en toussotant l'air géné, évidemment, la mort, c'est tabou. Les amis se désolent, les parents sermonent, et les vieux radotent.

Et assise en face de ce joli cortège, je suis seule, avec mes taux de Beta-hcg à la pelle, mes dix milles tests de grossesses, mon coeur en miette, chamboulée et tramblante j'attends la sentance, mon bébé va t'il avoir une chance de vivre ou mourra t'il avant même d'avoir existé ? 

résultats demain avant midi. 

Lo. 

Carole Lafleure 24/03/2017 19:57

Bonjour,

Mon histoire de sorcellerie que j'ai fais à mon mari à cause de nos disputes qui tend vers le divorce.

Il y a un peu plus de 2 mois j'ai posté sur un forum pour avoir des infos afin de faire de la sorcellerie sur mon mari, une personne ma mise en relation avec un homme qui pratique la sorcellerie,donc j'ai contacté la personne et elle m'a demandée des photos etc... j'ai voulu le faire sur mon mari parce que il y a 1 an il m'avait quitter pour une autre avec qui il avait aménagé on était donc sépare j'ai hyper mal vécu tout ça cette séparation j'ai chercher par tous les moyen pour qu'il revienne et la personne m'a envoyé un talisman avec des mots écrit en arabe que je devais mettre dans une bouteille d'eau et prépayer le café pour mon mari elle travaillait de son côté avec nos photos mon mari est revenu en pleurant il y a 3 semaines j'ai été choqué jamais mon mari n'avait pleuré pour moi ou n'était pas bien pour moi il ma demander de lui pardonner et qu'il m'aimait très fort aujourd'hui je suis très heureuse avec lui,je suis très contente et encore plus amoureuse de lui.

Alors pour tous vos problèmes (ruptures amoureuses ou de divorce, maladies, chance, stérilité, problème de blocage, d'attirance de clientèle, problème de chômage,pacte pour devenir riche etc...) je vous conseille de faire comme moi.

Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes,pour cela voici les coordonnées du maître spirituel :

Email : maitre.feticheur@gmail.com

Tel :(00229) 68-72-15-51

Bonne chance a vous.

Marie 11/11/2016 12:08

"De toute ma vie. Jamais je ne pourrais vivre un premier trimestre de grossesse insouciante et heureuse."
C'est tellement ça, et je crois que c'est ce que je trouve le plus injuste, jamais plus je ne connaîtrai l'euphorie du premier test de grossesse, le bonheur d'avoir un bon taux ou la réjouissance d'entendre son petit Coeur pour la première fois... J'aurai toujours cette petite voix dans ma tête pour me rappeler que j'ai déjà vécu tout ça, mais que bébé n'est toujours pas là.
Je t'envoie plein de courage j'ai fait ma deuxième fausse couche il y a une semaine, je partage ta peine.
Www.littlesimplyfamily.wordpress.com

Loupille 06/10/2016 15:17

Bonjour, je suis navrée pour toi, mais je tenais à te dire que malgré ma tristesse de te savoir comme ça, je te remercie d'avoir partagé ta souffrance. Ton post m'a tellement rappelé mon histoire, que je me suis sentie moins seule (malheureusement). J'ai 32 ans, je n'ai pas encore d'enfant et depuis 20 mois, mon mari et moi essayons de faire un bébé, j'ai fait une fausse-couche pendant ma lune de miel en août 2015 (à 1 mois), puis le mois d'après je suis retombée enceinte, tout se passait bien et bim, fausse couche à 3 mois, puis rien pendant des mois, le temps de se remettre sûrement... et bim 3ème fausse couche cet été... La vie est très injuste pour certaines... Je me sens seule car mes amis et cousines tombent enceinte direct et même certaines sans le vouloir et tout va bien pour elles. Je croise les doigts pour tout s'arrange pour nous deux. Pleins de bonnes ondes, car il faut garder espoir. Loupille

Kid Friendly 28/09/2016 08:34

<3 Je n'en ai vécu qu'une, avant d'avoir mes 3 et je n'ai plus jamais vécu le 1er trimestre dans l'insouciance. Je croise fort pour que la malédiction soit finie et que bébé s'accroche

Des pâtes au chocolat 28/09/2016 06:53

Fanny 28/09/2016 00:19

Je ne saurais pas trouver les mots adéquats, et puis, il ne doit pas en exister dans cette situation...
Courage à toi et à ton chéri

Tout droit réservés My Sweet Little Baby © 2014  -  Hébergé par Overblog