Voila papa, ou le mystère de la paternité enfin révélée !

Il y a quelques jours, au détour d’un énième passage sur ma page blog Facebook, mon attention fut éveillée par la demande d’un certain « voilapapa » d’être amis. C’est très courant de vouloir être ami avec tout le monde par les temps qui courent, mais être ami avec un papa, ça, c’est plutôt exceptionnel !

Les pères sont pour moi, d’un infini mystère. Le miens, est un tyran torturé, abonnés absent après avoir fait sept enfants, de 3 femmes différentes.

Quant à celui de ma fille, (mon mari semblerait-il) c’est un intellectuel inassouvi, toujours plongé dans ses livres d’histoire, de géographie, d’épistémologie, à travailler son agrégation, ses cours pour ses élèves, son éventuelle futur thèse, ou alors, les yeux braqués sur « C dans l’air » quand ce n’est pas sur les chaines parlementaires pendant ses temps de loisirs. Autant vous dire qu’il n’est pas très loquace, et que mes envies de conversation lui semble souvent bien légères.

Il ne m’est donc jamais apparu comme possible de lever le voile sur l’énigme des méandres de la paternité, jusqu’à ce jour au Voilapapa se pointe, avec ce blog au style impeccable, tellement agréable à lire qu’on le dévorerait le soir, comme ce bon roman posé depuis des années sur notre table de chevet et qu’on arrive plus à reposer sur son étagère de peur de le regretter.

Et avec tout ça, il m’ouvre enfin les portes de l’esprit masculin !

Allons ! Avouons tout de suite, quelle femme n’a jamais rêvé de savoir ce que pensais vraiment les hommes ? (la réciproque est sans doute tout aussi réaliste.)

Et bien Voila papa répond, au fil de ses billets, à toutes nos interrogations. Moi qui n’espérait plus, voilà un homme qui parle ouvertement de son ressenti (d’homme et de père) durant la grossesse de sa compagne, à la naissance de son premier, puis du deuxième enfant, ses expériences, ses inquiétudes, ses conseils : tout est évoqué et grand bien nous en fasse, c’est un plaisir à chaque billet !

Un blog a dévoré absolument, personnellement je ne m’en lasse pas, avec toujours cette impression d’être tombé sur le saint Graal !

Sur ce, je fonce finir de lire ses posts sur l’accouchement, qui fait écho au miens, du côté masculin.

En attendant, amusez-vous bien,

Lo.

Tout droit réservés My Sweet Little Baby © 2014  -  Hébergé par Overblog