Mon accouchement # 1, récit d'un déclenchement de rêve...

Le 27 au matin, je me suis levée pleine de résignation.

Ça faisait plusieurs jours que je devais être déclenchée et il y avait toujours une bonne excuse pour retarder le jour J. 

Du coup, je me suis préparée sans y croire. 

Autant vous dire que quand la sage-femme est rentrée dans ma chambre à 9h en me disant "on va se préparer doucement", j'ai cru que c'était partie pour une journée d'attente supplémentaire, et voyant que je ne bougeais pas, elle m'a lancé "bah aloors ? Vous êtes prête ? On y va là ! on va vous déclencher aujourd'hui." 

On descend en salle d'accouchement et à 9h15, col assez court, ouvert à 1. on me pose un ballonet

J'attends la sage femme en salle d'accouchement, il est 9h, le 27 aout 2015.

J'attends la sage femme en salle d'accouchement, il est 9h, le 27 aout 2015.

Le principe ? un glisse un petit balon dans le col de l'utérus qu'on rempli avec une solution d'eau chaude. l'idée est de forcer le col à se dilater jusqu'à 4cm max, au delà le ballon tombe de lui même. 

Ca parait barbare, mais c'est une bonne alternative au gel, ou tampon de déclenchement qui ont tendance à être beaucoup plus violent et surtout chimique. 

Cette méthode se veut plus naturelle et plus douce que les autres citées. 

On me prévient que pour certaine femme, la douleur de la pose est insoutenable, pour moi, une fois la pose finie, je sens comme une douleur de règle un peu tenace.

Du moins, au début.

Très rapidement, des contractions arrive, au même titre que mon mari, Mr.chéri qui déboule paniqué car il avait du mal à réaliser lui aussi que cette fois, c'était la bonne. 

 

de 9h à midi, je ressens des contractions douloureuses, mais que j'arrive à gérer. J'utilise les méthodes apprises en cours de préparation à l'accouchement sans même y penser, franchement, c'est automatique et pourtant je DETESTE respirer ! (ahah chelouuu hein !) tout ce qui est méthode de relaxion basée sur la respiration, ça me fait péter un cable en deux minutes top chrono ! 

 

Vers 12h30 chéri part manger, et là, ça devient vite assez horrible ! 

A la base, on m'avait dit que le ballonet de donnait pas de fortes contractions, mais là, c'était juste l'horreur ! j'avais peur d'avance de sentir la prochaine contraction arriver, mais le pire, c'est que ce satané monito n'enregistrait pas mais contractions ! 

Alors que je rejouait une scène de l'exorciste en me tordant de douleur dans tous les sens, l'autre bidule électique affichait des contractions d'à peine 30% alors que j'en avais déjà eu à plus de 90% sans que ça fasse aussi mal. 

de 13 à 15h, j'essaye à peu prêt tout pour me soulager, je marche pour faire jouer la gravité, je m'appuie contre les murs quand la contraction arrive, j'utilise le ballon au maximum, et j'avoue, ça fait du bien ! 

je suis dans un état second, je grogne, faut surtout pas m'adresser la parole et encore moins me toucher, mais j'encaisse. 

16h, j'ai tellement mal que je n'arrive même plus à comprendre ce qui se passe autour de moi, et je sais que le travail n'a pas tellement avancé car le ballonet n'est toujours pas tombé, je suis en travail depuis 7h, mais si le ballonet n'est pas tombé c'est que je ne suis toujours pas à 4cm...

 

Mon Magnifiiiique ballon !

Mon Magnifiiiique ballon !

je commence à désespérer, la sage-femme s'en rend compte et me propose un bain "pour gagner du temps." 

Le travail de la salle d'accouchement à la salle de bain à été le trajet le plus long de ma vie. Je vous jure que si j'avais pu le faire à quatre pattes, je ne m'en serais pas privé. 

Je reste une heure dans le bain, et c'est l'enfer ! Il n'y a même plus d'intervalle entre les contraction si ce n'est une seconde ou deux... 

Cette fois ci je suis à bout, ou bout d'une heure à ce rythme là, je rends les armes, j'attrape une sage femme et je lui dit que je suis à l'article de la mort et qu'il faut faire quelque chose ! 

Elle me ramène en chambre. 

Il est 16h.

La gynéco arrive. "Bon madame, on va regarder où ça en est, on retire le ballon, on perce la poche des eaux et ensuite on appelle l'anesthésiste, il vous posera la péridurale." 

Je la regarde comme une intervention divine, à peine le ballonet retiré, je ressens un soulagement immense ! les douleurs s'en vont, j'ai toujours des contractions régulières, mais laaaargement suportables. 

"Je suis contente que ça aille mieux, en revanche, ça n'a pas beacoup avancer, vous êtes à 2cm, on va quand même poser la péri et percer la poche des eaux, ça devrait aider."

L'anesthésiste arrive, c'est un monsieur jovial et très rassurant, on me désinfecte à la bétadine et il m'explique tout ce qu'il fait étape par étape. 

Avant d'enfoncer l'aiguille entre les vertèbres, il fait une anesthésie locale pour que je ne sente rien, puis pique et avance tout doucement, à chaque fois que je ressens quelque chose, il me refait une petite anesthésie, si bien qu'au final, je ressens une forte pression désagréable, surprenante (j'ai même sursauté) mais franchement rien comparé aux contractions. 

La pose se passe à merveille, je n'ai presque rien senti, il envoie le liquide est c'est assez drole comme sensation, on sent le liquide froid arriver jusque dans notre dos. 

Il me donne la pompe, je peux remettre une dose de péridurale toutes les 15mn. 

Je revis enfin ! 

Aubout de 15mn, je n'ai plus du tout mal, je ressens les contractions, je peux bouger mes jambes sans soucis, je sens quand on pose une main sur moi, mais je n'ai pas mal ! C'est juste MAGIQUE ! je crois qu'à ce moment là, j'ai découvert le truc le plus cool de ma vie !

Je regrette juste qu'on ne puisse pas faire venir une asthéticienne à cet instant, car franchement, qui n'a jamais rêvé d'une épilation du maillot sans douleur ? ;D 

On me perce la poche des eaux, on me pose une perfusion pour l'ocitoccine, et si tout va bien, le travail devrait s'accélerer, bientôt, je vais découvrir mon bébé. 

 

A suivre... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Nekazy 15/10/2015 20:46

J'ai eu la même blague sur le monito qui m'annonçait des riquiquis contractions quand j'étais pliée en deux.

Lo. 16/10/2015 12:19

non mais je crois que c'es un complot des maternités pour nous faire croire qu'on a pas mal alors qu'on est au bord de l'agonie ! X)

pixi 10/10/2015 21:28

Des nouvelles !! :)
J'ai bien aimé le coup de l’esthéticienne sans poil Alice aurait glissé toute seule ;)

Pixi 12/10/2015 20:30

Vivement l'article ;)

Lo. 11/10/2015 02:45

Ahaha X) non mais sérieusement, on devrait y penser ! X)
Mais dans l'histoire, j'ai réussi à m'épiler seule la veille du déclenchement ! Ce qui m'a valu un commentaire de la sage femme !
Je vais en parler dans un article du genre "tout ce que je ne vous ai pas dit sur l'accouchement"

Tout droit réservés My Sweet Little Baby © 2014  -  Hébergé par Overblog