Et les garçons dans tout ça ?

Et les garçons dans tout ça ?

Pas facile pour nos chers et tendres de trouver leur place dans se remue-ménage passionnel baby love !

Les filles, on arrive à s'accorder, qu'on soit plus ou moins prête à devenir mère, finalement, quelque soit le moment, on en rêve toutes, on y a déjà toutes pensé, pire que ça, on a déjà toutes été formaté pour ça. Bah oui... les poupées, à quoi d'autre ça sert (oui, je sais, le besoin de mimétisme différé, meilleur moyen d'apprentissage chez les plus jeunes... merci Mme. La professeure de pédagogie)

Bref, les hommes, on les oublie un peu. Certes, pas volontairement, mais dans tous les blogs féminins, on parle de bébé, de déco, de cuisine, de photos, de créations, mais pas beaucoup des garçons....

Et les jeunes pères dans tout ça ? Qu'est-ce qu'ils en pensent d'avoir un enfant jeune ?

Certains père osent lever le voile, et nous parle sans tabou de leur rôle de papa.

Je voudrais partager tout ça avec vous, car malgré leur (apparente) assurance, les futurs papas, parfois blêmissent un peu devant la tâche à accomplir (bon, nous aussi,quelques fois.) L'idée ici, c'est de vous offrir une porte de dialogue avec chéri, afin de pouvoir prendre appuie sur le témoignage d'autres garçons qui, eux auss, sont passé par là, et de 1) ont survécus

2) Sont H.E.U.R.E.U.X ! (parce que oui, c'est possible)

Et non, les garçons, la paternité, ce n'est pas la fin de la vie ! Évidemment qu'on est moins mobiles et plus fatigués dans les premiers temps, mais OUI vous aurez toujours droit vos sorties entre potes devant PES avec de la bière, le tout, c'est de s'organiser (comme pour tout d'ailleurs) car la prochaine fois, c'est nous qui sortirons et vous qui garderez bébé.

Et puis, c'est surtout le début d'une nouvelle vie avec plein de plaisirs nouveaux est transcendants !

Et l'avantage d'être jeune parents, c'est que les nuits blanches, on a encore l'habitude... ça, on sait gérer.

L'idée c'est de dire stop aux préjugés, il y a plein de garçons qui rêvent d'être père, qui n'attendent que ça, et pourtant, ressentent tout de même cette peur viscérale à un moment ou à un autre. Les garçons ne sont pas tous des enfoirés, et il peut y avoir des pères meilleurs que certaines mères. Les garçons, question paternité, on pleins de choses à nous apporter, ne serait-ce par leur conception du monde (un peu) différente de la notre, et leur côté "cool" du genre, "pppfffff détend toi... je comprends pas pourquoi t'es stressée, t'as qu'à le laisser pleurer !" super pouvoir de l'homme qui en un regard vous stop dans votre tentative de sur-maternage.

Et pourtant, dès qu'on a le dos tourné, ce sont eux qui sont en train de gazouiller avec bébé.

Moi je dis oui aux papa impliqués ! Oui au papa sans différences avec maman ! Oui aux papa qui aiment leurs enfants et qui donne tout pour eux ! Oui au pères, tout simplement.

Les hommes ont juste besoin de temps... certain à 30 ans seront toujours plongés dans les mêmes doutes qu'on garçons de 22 ans. Parlez-en autour de vous, vous verrez.

Bon j'arrête de vous retenir, et je vous donne les sites ! Aller faire un tour, vous ne serez pas déçus ;) Bonnes lectures à chéri et vous.

A plus les amis,

Lo.

Si vous êtes comme la plupart des futurs ou jeunes papas, vous avez probablement en secret certaines idées sur ce que c’est que de devenir père. Ces idées proviennent de votre propre expérience avec votre père et de ce que vous pensez que la société attend de vous en tant que père. Malheureusement, peu de ressources sont à la disposition des hommes pour les aider à comprendre cela et à démystifier certaines des idées reçues. Mais au plus vous examinerez et comprendrez vos attentes sur la paternité, au plus vous aurez de chances de devenir le père que vous désirez être.
Le plus grand mythe est peut être qu’il n’y ait qu’une seule définition de ce qu’est un bon père. Mais la paternité n’est pas une entité fixe. Vous avez le pouvoir de créer votre propre version, en allant à l’encontre de vos besoins et de ceux de votre famille, et de la faire évoluer dans le temps. Depuis la grossesse et jusqu’à la 3éme année de la paternité, l’homme change et développe une identité unique en tant que père.

Voici 5 autres mythes et les vérités qui se cachent derrière eux.

• Mythe 1 : Seuls les sentiments de la future maman sont importants

• Mythe 2 : Les nouveaux nés n’ont pas vraiment besoin de leur père

• Mythe 3 : Les hommes ne savent pas s’occuper des jeunes enfants

• Mythe 4 : Les hommes qui se consacrent à leur enfant ne peuvent s’imposer dans le monde du travail

• Mythe 5 : Vous deviendrez comme votre propre père

Jeune papa

Tout droit réservés My Sweet Little Baby © 2014  -  Hébergé par Overblog