Ecole à la maison, 5 points d'attention.

Ecole à la maison, 5 points d'attention.

Bonjour à toutes et à tous !

Je sais que jusqu'à présent je n'ai publié que des petites idées pour l'école à la maison, je manquais de temps pour vous partager ce que nous avons appris à l'ISFEC (Institut supérieur des enseignants du catholique) cette semaine, mais je tenais à vous partager tout ça, car je trouve qu'ils nous ont partagés des points d'attention assez intéressants...

Par contre, ne prenez pas ça à la lettre. Ce ne sont que des idées. Faites vous confiance, ce sont vos enfants, écoutez-les, mais n'oubliez pas qu'un jour, ils devront vous quitter.

Tout cela se base sur la psychologie de l'enfant de 2 à 5 ans.

Avant tout, je rappelle les enjeux de l'école maternelle :

  • Intégration de son corps propre, comme séparé de l'autre et autonome.

=> il faut que les parents aient rendus leurs enfants autonome : s'habiller, se laver, laisser l'enfant faire ses propres expériences.

  • Il doit être sensible à ses besoins; écouter son corps, être autonome. Savoir se couvrir quand on sort, se moucher si son nez coule, aller au toilettes si nécessaire.

=> on est différent de sa maman, il s'agit de s'affirmer en tant que soi.

  • Accepter le contact avec les autres enfants. Et non seulement avec sa mère. Le fait qu'un enfant tape, morde, enlace les autres, est un moyen de rentrer en contact avec les autres. Avant de maitriser leur langage et leur émotions, et de pouvoir nommer leur ressenti, il s'exprime avec leur corps.

Un enfant parle de son ressenti en fin de maternelle.

1) Il doit y avoir un espace maison et un espace apprentissage.

il ne faut pas qu'il manque à l'enfant la séparation physique entre la maison qui est l'affectif et l'école qui représente l'apprentissage. Pour qu'il puisse bien intégrer qu'une fois à l'école, il aura un rôle d'élève à apprendre. C'est ce qu'on appelle le devenir élève.

C'est aussi pour les aider à un jour, avec l'idée de quitter maman, pour aller à l'école ailleurs. Parce que l'école, c'est avant tout un lieu différent.

Bon, après, on reste dans l'idéal. Tout le monde n'a pas une pièce supplémentaire à disposition !

Devenir élève c'est "Apprendre à l'enfant à reconnaitre ce qui le distingue des autres et à se faire reconnaitre comme personne à vivre avec les autres dans une collectivité organisée par des règles"

  • Vivre ensemble : Apprendre les règles de civilité et les principes d'un comportement conforme à la morale.
  • Coopérer et devenir autonome
  • Comprendre ce qu'est l'école.

Être capable de séparer un objectif d'une tache. Pourquoi je viens à l'école ?

2) La mère doit mettre un distance entre son rôle de mère et d'enseignante.

ce point-ci reprend le premier, l'idée est que l'enfant puisse différencier le temps des câlins, du repos, du dodo, et celui de l'école. C'est aussi permettre à l'enfant d'avoir des repères dans la journée, est c'est capitale pour qu'il puisse intégrer la notion de temps.

Et comme la maman et aussi la maitresse, c'est à elle de faire en sorte que son enfant comprenne qu'on entre dans une nouvelle période de la journée.

Mais c'est aussi pour aider l'enfant à rompre avec le lien très fusionnel qu'il entretient avec sa maman dans sa petite enfance. Pour qu'il puisse se détacher de vous, et évoluer pour lui.

La maternelle est le cycle ou l'enfant passe du statut d'enfant à celui d'élève. Pour qu'il puisse devenir élève, il y a un certain travail d'élaboration psychique. Il faut qu'il accède au statut de sujet. Individu qui est capable de revendiquer sa propre identité sans être tributaire, dépendant de son père ou de sa mère. Pour cela il doit se séparer de sa mère. Qu'il assume le manque, l'absence, pour pouvoir s'affirmer et de devenir autonome, sans l'appuie de la mère.

C'est pouvoir se représenter l'absence maternelle, par le dessin, par les jeux, que l'enfant pourra être avide de savoir, devenir autonome, et pourra s'ouvrir au monde.

3) Mettre en place des rituels

toujours pour cette question de rythmes, mais aussi pour favoriser les apprentissages.

Pour séparer le temps de la maison et celui de l'école, pourquoi ne pas commencer par une petite comptine que vous inventeriez ensemble, une petite chanson ? Pour embrayer sur la date, le temps qu'il fait, et les repères temporels : "hier nous étions samedi, aujourd'hui nous sommes dimanche, demain nous serons lundi" (pour les grandes sections).

Avant le repas, chanter une petite chanson à nouveau, ou mettre en place une activité qui a toujours lieu à ce moment là. Lecture d'une histoire... cours d'anglais ( eh oui ! dès la petite section, on apprend quelques mots, des petites comptines anglaises, qu'on écoute sur une cassette (euuh un CD ! c'est là qu'on se rend compte que mine de rien, on vient d'un autre temps !)

Des jeux numériques, ou syllabiques... etc...

4) Il doit y avoir rencontre avec des pairs.

On sait que les enfants apprennent énormément entre eux, en s'observant, en se stimulant mutuellement, en voulant reproduire les gestes des autres, ils apprennent à faire des choses qu'ils n'étaient jusqu'à là pas capables de faire. En éducation on appelle cela le socio-constructivisme (désolée pour les gros mots, mais si ça vous intéresse, vous pourrez aller voir ;) et la zone proximale de développement.

Surtout en maternelle au niveau du langage. Avec maman, ou nos frères et soeurs, on a pas besoin de faire d'efforts particuliers, ils nous connaissent et nous comprennent, nous avons les même référents. Mais avec les autres enfants, je dois faire des efforts pour faire passer un message. Utiliser les bons référents, donner les bons indices d'énonciation, articuler, choisir mon vocabulaire etc... On apprend avec les enfants plus grand de soi, on partage.

5) Avoir des activité extérieures.

Parce que ça fait plaisir ! que l'école doit aussi être un bon moment, parce qu'il faut prendre l'air et que c'est toujours formidable de voir leur petite tête émerveillée lorsqu'on leur fait découvrir le musée de l'évolution à Paris, ou la cité des sciences, un cirque, un zoo, le musée du coin, à la bibliothèque, au cinéma etc...

ça peut juste être une promenade, reconnaitre deux trois fleurs, ramasser des cailloux, attraper des grenouilles, observer des animaux.

Avoir des activités artistiques et sportives adaptées à leur âge, avec d'autres enfants, mais ça demande un peu plus de budget. Faire du foot, de la poterie, de la musique, de la danse, de la gym...

DU SCOUTISME !!! Bon, j'avoue, je suis influencée, je suis cheftaine Scouts et Guides de France, j'ai commencé il y deux ans, je n'en avais jamais fait avant et je suis toujours ébahi par le bienfait que ça a sur les enfants. Loin des scouts en culotte courte chantant des chanson patriotiques, à la "Scout Toujours", aujourd'hui être farfadet (dès 6 ans) ou louveteaux (8- 10 ans) c'est apprendre à se découvrir, découvrir les autres, être tolérant, respectueux, autonome, dynamique, à l'écoute du monde qui m'entoure, de la nature, et être solidaire. Mais c'est épatant de voir le changement de comportement que les enfants ont en y allant... c'est vraiment un lieu d'expression pour eux. enfin, je ferais dans doute un post' là dessus ;)

Donc oui, il y a des choses à respecter, des petits inconvénients à faire l'école à la maison, mais n'oublie pas qu'il y a des gens pour vous aider, et qu'il y a surtout beaucoup d'avantages :

Respect du rythme naturel de l'enfant, autant chrono-biologique que du rythme des apprentissages, il n'est pas oublié dans un groupe classe, il évolue avec la personne qui le comprend mieux au monde, il peut avoir des activités encore plus variées, être stimulé celons ses besoins, etc...

Mais n'oubliez pas qu'il faut lui apprendre à se sentir vraiment en sécurité sans ses parents, pour qu'il accède à l'autonomie et à la séparation, pour pouvoir intégrer sereinement une classe de CP.

Point d'appui pour entrer en CP :

  • Un langage bien développé, un bagage lexical, une connaissance de mots.
  • Un niveau de structuration spatio-temporelle
  • Une motivation
  • Un attention et une concentration
  • Une maturité sociale et affective.
Tout droit réservés My Sweet Little Baby © 2014  -  Hébergé par Overblog